Matériel et services multimédia pour particuliers et professionnels.

Comment bien choisir son vidéoprojecteur ?

Bien choisir son vidéoprojecteur à MontbéliardS’il a depuis longtemps sa place chez les professionnels,  le vidéoprojecteur tend peu à peu à trouver sa place dans les foyers. Une chose est sûre : les ventes de ce type de matériel ne cessent d’augmenter. Consultez cet article pour en apprendre plus sur cette technologie et faire ainsi le bon choix.

Au programme :
  • La technologie LCD ou DLP?
    • Le LCD
      • Le mono-LCD (Avantages & Inconvénients)
      • le tri-LCD (Avantages & Inconvénients)
      • Le DLP (ou DMD) (Avantages & Inconvénients)
    • Conclusion pour votre choisir la technologie
    • La luminosité
    • La résolution
    • Le bruit
  • À lire aussi: Les différents types de vidéoprojecteurs pour les particuliers et pour les pros.

La technologie LCD ou DLP?

Comme le titre l’annonce, il existe 2 grands types de technologies pour les vidéoprojecteurs à usage personnel ou semi-professionnel : le LCD et le DLP.

Le LCD

Le mono-LCD ressemble beaucoup au système de projection de diapositives, mais ici, la diapositive est en cristaux liquides et est animée. Il y a donc une lampe dont le faisceau traverse la diapositive animée qui passe ensuite dans des lentilles et est enfin projeté sur l’écran de projection.

  • Avantages du mono-LCD : prix abordables, bonne luminosité, facile à transporter et facile à utiliser.
  • Inconvénients du mono-LCD : les noirs ne sont pas très noirs, il peut y avoir des problèmes de pixellisation.

Le tri-LCD

Dans cette technologie, au lieu d’avoir une diapositive, il y en a trois, une pour chaque couleur fondamentale (rouge, vert et bleu). Les trois faisceaux sont ensuite réunis pour être projetés. Si vous en avez les moyens, préférez le tri-LCD car la qualité de l’image et la résolution sont meilleures. Le tri-LCD est peut-être la meilleure technologie pour un home cinéma.

  • Avantages du tri-LCD : idem que le mono-LCD, bon rapport qualité/prix. Pour certains modèles, la qualité de l‘image se rapproche de la technologie DLP.
  • Inconvénients du tri-LCD : Il y a toujours ce problème de pixels et la lampe a une durée de vie de 3000 heures en moyenne.

Le DLP (ou DMD)

Cette technologie, développée par Texas Instrument, repose sur l’utilisation de micro miroirs mobiles (plusieurs centaines de milliers) qui, sous l’effet d’une tension électrique, s’orienteent d’une certaine façon. Le faisceau provenant d’une lampe arrive alors sur la puce qui possède les micros miroirs, chacun des miroirs va renvoyer une « lumière » soit noire ou blanche (donc ici le faisceau est encore en noir et blanc). Puis, le faisceau passe dans une roue chromatique (aux couleurs fondamentales) qui donnera une image en couleur.

À l’instar du LCD, le DLP se décline aussi en mono-DLP et en tri-DLP.

  • Avantages du DLP : la luminosité est meilleure que le LCD avec un meilleur contraste. Les pixels sont quasiment invisibles. Facile à installer.
  • Inconvénients du DLP : la définition est souvent moins bonne que les LCD et le prix est plus élevé. Pour la première gamme de prix des DLP, un effet « arc en ciel » peut être vu par certains (la sensibilité à ce problème dépend des personnes). Maintenant de nouvelles technologies (roue chromatique avec plus de couleurs ou roue tournant plus vite) permettent de supprimer cet effet.

Conclusion pour votre choisir la technologie

Pour les petits budgets, choisissez le tri-LCD. Pour les budgets moyens, préférez un bon tri-LCD plutôt qu’un DLP bas de gamme. Enfin pour les budgets sans limites, choisissez le DLP voir le tri-DLP.

La luminosité

La luminosité de votre appareil (qui se mesure en lumen) dépendra de l’utilisation. Plus votre vidéoprojecteur se trouve à une grande distance de l’écran de projection, plus il vous faudra un appareil avec de la luminosité. Il en va de même pour la taille de l’image : pour une grande taille, il faudra beaucoup de luminosité (500 lumens pour une image de base de 2m et 1000 pour 3m). Dans l’obscurité, une luminosité de 500 à 1000 lumens est correcte, pour la semi-obscurité il faut prévoir 1000 à 1500 lumens et comptez de 3000 à 10 000 lumens pour une pièce éclairée à très éclairée.

Si la luminosité de votre appareil n’est pas suffisante, nous pouvons toujours l’améliorer.

La résolution

Plus la résolution (la définition) est élevée, moins il y aura de problèmes de pixellisation. Ne vous tracassez pas, la résolution nécessaire pour lire un DVD est inférieure aux capacités de quasiment tous les vidéoprojecteurs. Si vous ne partez pas en HD (haute définition), la résolution recommandée est de 1024×768 pixels pour un 4/3 et 1024×580 pour un projecteur 16/9eme. Pour la HD, c’est 1280X720 (720p) ou
1920X1080 (1080p). Pour ce type de produits, les logos HD Ready ou encore FullHD doivent apparaître sur le produit.

Le bruit

Même si des progrès ont été faits, le bruit (mesuré en dB) dégagé par un vidéoprojecteur peu être gênant. Il est dû au ventilateur qui refroidit la lampe. Pour les vidéoprojecteurs à technologie DLP, le son émis par la roue chromatique peut émettre un sifflement supplémentaire. Choisissez des modèles entre 30dB à 36dB, considérés comme silencieux. Une fonction économie, qui consiste à réduire la luminosité, permet de descendre à 27dB. Si vous avez le budget, on peut descendre à 23dB !

À lire aussi :

Date : juin 2015
Source : interne

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Besoin d’une info ou d’un tarif ? Cliquez sur l’image ou appelez-nous !

Image HTML map generator Tel : 03 81 90 76 90
Image HTML map generator
  • Matériels et services photo à Montbéliard